Contact  06 26 86 13 80

Qu’est-ce qu’un avocat en droit social à Toulouse ?

L’avocat en droit social à Toulouse (comme ailleurs) est compétent pour connaitre des problématiques relatives au droit du travail mais également au droit de la sécurité sociale. La matière du droit social étant en perpétuelle évolution, l’avocat en droit social constitue votre allié majeur pour vous assister et vous conseiller en droit social.

avocat spécialisé en droit social

Maître Solène MERIEUX, avocat compétent en droit social à Toulouse

Titulaire d’un Master 2 dispensé par l’Université Toulouse 1 Capitole, Mention droit de l’entreprise, spécialisé Droit Social, Parcours Droit et Management Social de l’Entreprise, avec une double compétence en droit social et en gestion des ressources humaines, je suis, en raison de ma formation, compétente en droit social.

Ainsi, je mets à votre disposition toute mon expertise et mon professionnalisme pour vous accompagner sur toutes les questions afférentes au droit du travail et au droit de la sécurité sociale.

Pourquoi choisir un cabinet d’avocat en droit social à Toulouse ?

Le droit social regroupant les règles du droit du travail et du droit de la sécurité sociale, deux matières particulièrement complexes et évolutives, le recours à un cabinet d’avocat en droit social à Toulouse (comme ailleurs) est donc indispensable pour vous accompagner et vous prodiguer les conseils utiles à votre dossier.

Ainsi, le recours à un avocat en droit social s’avère nécessaire dès l’engagement d’une relation de travail ainsi que tout au long de celle-ci, y compris lors de la rupture du contrat de travail et ses suites.

Compte tenu de son expertise, un avocat compétent en droit social a toujours pour objectif d’anticiper, désamorcer voire solutionner une situation conflictuelle.

 

Et si celle-ci aboutit à la saisine d’une juridiction, un cabinet d’avocat compétent en droit social à Toulouse (comme ailleurs) est votre interlocuteur privilégié pour vous accompagner et défendre vos intérêts tout au long de la procédure devant le Conseil de Prud’hommes, le TGI Pôle Social (ancien TASS – Tribunal des Affaires de la Sécurité Sociale) et la Cour d’Appel.