Contact  06 26 86 13 80

Comment faire un contrat de travail temporaire à Toulouse ?

Etant avocat en droit du travail à Toulouse, j’entends fréquemment des questions telles que : « comment faire un contrat de travail temporaire à Toulouse ? », « comment doit-être la rédaction d’un contrat de travail temporaire ? », « comment rédiger un CTT à Toulouse ? », etc.

Mon expertise et mes compétences sont à votre service pour vous accompagner dans la résolution de ces questions.

rédaction contrat de travail temporaire

Contrat de travail temporaire et avocat à Toulouse

Contrat de travail et avocat à Toulouse sont deux notions complémentaires et concordantes.

Compte tenu de la complexité du droit du travail, le recours à un avocat pour vous assister dès la rédaction du contrat de travail s’avère nécessaire dans la mesure où ce type de contrat fait naître de nombreux droits mais également obligations à la charge des parties (salarié, entreprise de travail temporaire, entreprise utilisatrice).

Faire un contrat de travail écrit (dit contrat de missions), tout comme établir un contrat de mise à disposition, sont obligatoires en matière de CTT et le fait de ne pas établir un contrat de travail temporaire à Toulouse (comme ailleurs) ni un contrat de mise à disposition est sévèrement sanctionné.

faire un contrat de travail temporaire

Ecrire un contrat de travail temporaire à Toulouse et conseils juridiques

Ecrire un contrat de travail temporaire à Toulouse tout comme un contrat de mise à disposition n’est pas chose aisée et il est fortement conseillé de faire appel à un avocat pour recevoir des conseils juridiques avisés.

Chaque situation étant différente, il convient d’agir au cas par cas et de ne pas recourir systématiquement à un « contrat type » comme ceux que l’on peut trouver en ligne. Une telle pratique peut, en effet, être risquée tant pour l’entreprise de travail temporaire que pour le salarié ou l’entreprise utilisatrice.

Le contrat de missions est toujours établi par écrit, et doit contenir des mentions obligatoires. La loi oblige qu’il soit donné au salarié, au maximum, dans les 2 jours suivant la date d’embauche. Si ce délai n’est pas respecté, la requalification du CDD en CDI n’est certes plus automatique mais le salarié peut obtenir le versement d’une indemnité.

La rédaction d’un contrat de travail temporaire à Toulouse (comme ailleurs) doit obligatoirement comprendre le motif précis de recours (besoin de remplacer un salarié, de compenser temporairement l’accroissement de l’activité, la saisonnalité de l’emploi, etc.).

L’absence d’une définition précise du motif du CTT peut entraîner sa requalification en CDI.

Le contrat de missions doit également préciser d’autres mentions telles que la durée du contrat, le poste occupé par le salarié, le cas échéant, la clause prévoyant la possibilité de modifier le terme de la mission, la nature des équipements de protection individuelle que l’intérimaire doit utiliser et l’indication que ceux-ci sont fournis par l’entreprise de travail temporaire, le montant de la rémunération que percevrait après période d’essai dans l’entreprise utilisatrice un salarié de qualification équivalente occupant le même poste, avec ses différentes composantes y compris, s’il en existe, les primes et accessoires de salaire, les modalités de la rémunération, etc.

Il convient enfin d’être vigilant quant aux cas de succession entre deux contrats de travail temporaire.

L’irrespect de certaines dispositions est sévèrement sanctionné pour les entrepreneurs de travail temporaire ainsi que pour les entreprises utilisatrices.

Pour toute demande d’informations supplémentaires, je suis à votre disposition sur rendez-vous du lundi au vendredi.